Emmanuelle DAUDE

Portrait d’artiste
Réalisatrice, vidéaste, photographe

Emmanuelle DAUDE est une réalisatrice, monteuse, auteure de court-métrage, preneuse du son, cadreuse, photographe, vidéographe passionnée et curieuse.

Depuis son enfance, elle capture en image les ambiances autour d’elle grâce à l’appareil photo offert pour ses 12 ans. Après des études d’Arts plastiques, elle se tourne vers le cinéma puis la vidéo.

Travaillant depuis plus de 25 ans dans l’audiovisuel, Emmanuelle DAUDE consacre la première partie de sa carrière aux émissions plateaux. Puis, elle se tourne vers les documentaires. Elle collabore avec les diffuseurs tels que Canal plus, France télévision, France Ô et Equidia. Aujourd’hui, elle développe une recherche artistique pour des programmes courts.

Démarche artistique

Passionnée de nature et de lumière, elle est capable d’attendre durant des heures le moment le plus propice pour filmer. Sa manière de voir, d’observer, d’analyser lui est propre. Sensible et curieuse, Emmanuelle DAUDE fait circuler un véritable corridor entre regard et réel grâce à un point de vue personnel : « C’est de l’image que doit naître l’histoire et non l’inverse ». Ses créations sont toujours basées sur du réel, des souvenirs, des instants fugaces, des perceptions du temps qui passe. La prise de vue est, soit plongée dans des éléments de nature, soit recréée en studio et en animation pour faire place à l’imagination.

Le projet dans le cadre de la Résidence d’Artistes

Ce projet est l’occasion pour Emmanuelle DAUDE de réaliser sans contrainte une œuvre artistique et de traiter d’un thème qui lui est cher : le temps qui passe. « Par le mouvement en avant, en arrière, en accéléré et au ralenti, je vais décomposer la notion de « temps qui passe », notion universelle dont le langage et les codes parlent à toutes les nationalités du monde ».

Cette Résidence en Pays de Bray Oise, imprégnée par la douceur de ses paysages et de sa campagne ondoyante, permettra de faire ce voyage au travers des 4 saisons et d’en créer une cinquième, celle de la rencontre interdisciplinaire des artistes en Résidence. Chaque module sera consacré à une saison et à un artiste du projet. Chaque capsule sera diffusée sur le parcours artistique et proche de l’œuvre concernée. « Ma démarche dans ce cadre précis est de favoriser l’interdisciplinarité en me faisant l’intermédiaire et le trait d’union entre les artistes présents ». Des interactions que nous retrouverons entre les différents arts mais également avec les rythmes de la nature, par leur référence commune, celle du temps linéaire ou cyclique, thématique centrale qui assurera l’homogénéité de l’œuvre.

Site interneSilence je tourne

Contact presse / Mentions LégalesRéalisation affipub /