Florence CAILLON

Portrait d’artiste
Chorégraphe de danse circassienne – Compagnie L’ÉOLIENNE

Depuis 1999, Florence CAILLON développe un « cirque chorégraphié » où le vocabulaire circassien se mêle étroitement à la danse au sein du mouvement même, créant ainsi un langage gestuel à part entière, hybride et original. Les créations de L’ÉOLIENNE ont pour but de questionner le réel, et portent un regard sur l’homme d’aujourd’hui, inscrit dans son époque et son environnement.

Artiste polyvalente et fondatrice de L’ÉOLIENNE, Florence CAILLON se désintéresse de la prouesse circassienne traditionnelle, lui préférant d’autres formes de sollicitation du corps, moins sensationnelles et moins compétitives.

Nourri de formes, de codes et de références issus de différentes disciplines (cirque, danse, yoga) ce vocabulaire se développe en résonnance avec un univers sonore, un thème choisi, des musiques, des agrès originaux ou détournés de leur utilisation initiale. Un espace scénique très sobre marque également l’identité de L’ÉOLIENNE.

Au fil des années, Florence CAILLON approfondit une approche fragmentée du mouvement acrobatique. Les notions de fragilité, de déséquilibre et de variation d’énergie constituent trois fondamentaux de son écriture chorégraphique.

Ce langage corporel a été tour à tour confronté aux mythes fondateurs avec SÉQUENCES (2002), à des ouvrages scientifiques JARDINS D’EDEN, PROVISOIREMENT – avec Albert Jacquard (2004), picturaux avec MARIE-LOUISE (2007), journalistiques avec L’ICEBERG – avec Denis Robert (2010), littéraires PASSION SIMPLE – avec Annie Ernaux, (2013), développant ainsi un art très singulier du contrepoint.

En 2015, elle crée FLUX TENDU, performance pour 5 trapèzes, THE SAFE WORD puis SOUFFLE, solo pour une acro-danseuse et LANCE-MOI EN L’AIR, un duo de main à main en collaboration avec une compagnie anglaise.

Une  collection de formes courtes, LES ÉCHAPPÉES, voit le jour avec 4 premières pièces acro-chorégraphiques.
Le projet vidéo LES ESCAPADES (titre provisoire) s’inscrit dans une même démarche de métissage des disciplines et de valorisation de territoires ruraux.

Démarche artistique

L’EOLIENNE, compagnie de cirque chorégraphié (conventionnée par la Région Normandie et soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Normandie, le Département de Seine Maritime, l’ODIA Normandie et la Ville de Rouen) est dirigée par Florence Caillon, chorégraphe circassienne.

La démarche de la compagnie est de mêler étroitement vocabulaire circassien et geste dansé en développant un langage gestuel métissé que Florence Caillon nomme “cirque chorégraphié”.

Le travail acro-chorégraphique se développe autour des notions suivantes : décomposition du mouvement, mouvement continu et micros-mouvements, élans et énergies instinctives du corps, organicité de l’acrobatie. Les notions de fragilité, de déséquilibre et de variation d’énergie constituent trois fondamentaux de son langage circassien.

Attachée à des valeurs humanistes, elle recherche un mouvement acrobatique qui se situe aux endroits de fragilités, aux charnières, s’immisce dans les failles et vient chercher les énergies instinctives du corps.

Le projet dans le cadre de la Résidence d’Artistes

Deux pièces de cirque chorégraphié seront imaginées pour le projet, et adaptées au territoire. Elles auront la particularité d’être très mobiles et de pouvoir être jouées partout. Elles seront présentées dans des endroits de nature ou tout type de lieux en extérieur ou intérieur, tels que des lieux de travail en activité (entreprises, usines, place de marché, fermes biologiques…). Un diptyque survolant les thématiques des chorégraphies organiques, le rapport au corps, les relations humaines et à la nature.

Un court-métrage acro-chorégraphique dans l’esprit « Road movie » où trois amies sillonnent le Pays de Bray et ses lieux insolites. Ce film serait le premier du projet LES ESCAPADES, collection de courts-métrages de cirque chorégraphié filmés in situ dans des lieux insolites. Ces petites vidéos sont des excursions poétiques qui mettent en valeur des espaces, des territoires ruraux ou urbains, en activité ou à l’abandon. Ce projet a vocation à être développé également dans d’autres régions, et même dans d’autres régions rurales d’Europe.

Enfin, une co-composition d’une bande sonore accompagnera l’exposition itinérante de l’artiste Patricia ALLAIS-RABEUX.

Site interne L’Eolienne – cirque chorégraphié 
Facebook  L’Eolienne Cirque Chorégraphié

Contact presse / Mentions LégalesRéalisation affipub /